/

/

/

/

/

/

LA VIE ME PREND DU TEMPS

LA CAMBRE, BRUXELLES, 2018

La vie me prend du temps est un ouvrage écrit réalisé durant mon année à l'Atelier des Écritures contemporaines.

​​​

Design graphique : Estelle Vanmalle

Je tiens à remercier mes collègues d'atelier, Gilles Collard, Nathalie Skowronek et Pierre Ducrozet pour leur soutien, François Zanetta pour son regard avisé et Nina Winiger pour son écriture inspirée.

"La vie me prend du temps, une écriture aux tons pastels. J'imagine une protagoniste couchée dans des draps blancs, une lumière crue entrant par la fenêtre. Entre éveil et sommeil elle réfléchit, elle se tourne, somnole encore, puis continue à rêver et à penser. Elle ne veut pas vraiment se réveiller, en fait. L'existence doit être plus douce dans cet état d'entre-deux. C'est un refuge face à la souffrance que le monde extérieur lui apporte. Mais est-ce bien parce qu'au fond elle l'aime, qu'il est capable de la faire souffrir ? Elle se trouve des raisons de l'aimer, en tout cas. Et chacune d'entre elles est accueillie comme un précieux trésor. Elle les collectionne, les met dans une petite boîte de son imaginaire et les chérit. C'est une collection de bonnes raisons pour aimer l'existence, malgré tout. Elle sait qu'elle en a besoin dans ses instants de fragilité.

Le temps passe lentement, il est presque immobile. Pourtant les moments de douceur côtoient les moments de colère et de violence dans un va-et-vient continu, ils coexistent. Il y a des choses inachevées, des non-dits qu'il est trop tard pour résoudre. Alors elle se tourne une fois de plus, cède à ses draps blancs et somnole encore."

Nina Winiger